Le manifeste de Bill Gates pour le climat !

Feb 23, 2021 | Actualités, Climat, ENR, Politique et économie

LE POINT DE VUE DE PNC :

Bill Gates vient de publier un nouvel ouvrage intitulé « Climat : comment éviter un désastre ? », aux éditions Flammarion. Il s’agit d’un remarquable état des lieux qui ne se limite pas à la problématique énergétique. Dans cet ouvrage, Bill Gates admet très clairement que l’énergie nucléaire fait partie de la solution pour maîtriser le dérèglement climatique.

 

L’ANALYSE DU JOURNAL “ LES ECHOS ” (12 février 2021)

Complotistes, extrémistes de tous bords, antivaccins ou autres écolos radicaux auront très bientôt l’occasion de se régaler. Bill Gates, l’un de leurs pires ennemis, objet depuis le printemps dernier des plus infâmes de leurs attaques, victime des plus imbéciles rumeurs sur son prétendu rôle dans la pandémie qui nous frappe, Bill Gates, donc, est de retour.

Cette fois, c’est sur le terrain climatique que s’avance leur cible favorite, avec la sortie, le 17 février dernier chez Flammarion, de son livre consacré au réchauffement climatique. Au nom de quelle légitimité s’empare-t-il d’un tel sujet, ne manqueront pas de dire ces tristes sires ? Lui, l’affreux milliardaire qui plaide volontiers coupable pour ses voyages en jet privé et ses multiples résidences de luxe est-il le mieux placé pour en parler ? Non, assurément. Pas plus qu’il n’était qualifié sur les sujets de santé ou d’extrême pauvreté lorsqu’il créa, en 2000, la Fondation Bill et Melinda Gates, devenue depuis la première organisation philanthropique du monde.

Et pourtant. Son bilan en termes de vies sauvées, par dizaines de milliers, grâce à ses initiatives et son engagement, est suffisamment éloquent pour tendre l’oreille lorsque le même personnage décide de s’emparer d’un sujet dont il avoue lui-même qu’il connaissait peu de choses jusqu’à une période récente.

Le sérieux du travail contre l’invective gratuite

Bill Gates est le contraire d’un dilettante. Le jour où il a décidé qu’il ferait du réchauffement climatique l’une de ses prochaines causes, en amont de la COP21 de 2015 , il s’est mis à lire. Beaucoup. Des livres, des rapports, ceux du GIEC en particulier, des notes d’expert. Il a consulté aussi. Des scientifiques, des chefs d’Etat, des collègues patrons. À l’invective gratuite et peu constructive de ses détracteurs, il a répondu tout simplement par le travail. Le résultat est frappant.

Ce qui transpire en effet de chaque page de ce livre, c’est l’incroyable degré de précision du constat, la clarté d’exposition des enjeux et surtout l’éventail de solutions qu’un homme supposé aussi ignare en la matière est capable de proposer. Le style est efficace, à l’américaine, bluffant d’efficacité.

Sa conviction affirmée dès l’entrée de l’ouvrage : l’objectif que doit viser l’humanité en termes de réchauffement climatique n’est pas la simple diminution de ses rejets de gaz à effet de serre, au bas mot 55 milliards de tonnes chaque année. Cela ne ferait que repousser le problème à plus tard, mais ne l’annulera en rien. Non, notre objectif central, dit Bill Gates, celui sur lequel il faut aligner toutes nos actions, c’est le « zéro carbone ».

Lire l’article des Échos du 12 février 2021 en intégralité :

Le manifeste de Bill Gates pour le climat ! | Les Échos