Emplois

Les énergies renouvelables électriques créent plus d’emplois que le nucléaire ?

Ce n’est certainement pas le cas en France puisque à ce jour la totalité des nacelles éoliennes (parties nobles à forte valeur ajoutée) et des panneaux solaires sont importés. (Paradoxalement ces deux énergies captent 87 % des aides publiques…).

L’IRENA (International Renewable Energy Agency) indique par exemple que l’éolien emploierait 17.100 emplois direct en France en 2018, mais seulement 3.800 pour la fabrication.

Le nucléaire regroupe pour sa part plus de 220.000 professionnels qualifiés répartis dans plus de 2.500 entreprises. Il est regrettable que la politique française n’utilise pas les bons indicateurs pour juger de la qualité des investissements à réaliser pour éviter d’émettre du CO2.

On peut aussi souligner que l’arrêt programmé du nucléaire va fermer à la France la possibilité de participer à une filière économique dont le développement mondial (hors UE…) est prometteur. De nombreux emplois vont être directement perdus tandis que d’autre le seront indirectement via le renchérissement du prix de l’électricité.

Au total il est donc fort peu probable que le développement des énergies renouvelables devienne un facteur de destruction d’emplois.