Contribution de PNC-France à la consultation de RTE sur les scénarios 2050

Feb 19, 2021 | Actualités, ENR, Nucléaire, Politique et économie

Message du Président Bernard Accoyer

Adhérents et amis de Patrimoine Nucléaire et Climat, participons à la consultation portant sur les « conditions de faisabilité technique d’un système électrique à forte proportion en énergies renouvelables »

 

La consultation qui vient de s’ouvrir sur un pré-rapport RTE /AIE a donné lieu à une vaste opération de communication orchestrée par la ministre de l’écologie Barbara Pompili et relayée par les médias, affirmant qu’un « consensus scientifique » considérerait qu’il n’y aurait aucun obstacle à ce que notre pays dispose en 2050 d’un système électrique à base très majoritaire de renouvelables. Elle en déduit que cette option, elle parle même d’un mix 100 % renouvelables, impliquerait que l’on ne décide pas du lancement du projet de six EPR, comme proposé par EDF ! Or l’avenir de notre patrimoine nucléaire, et donc de notre système électrique, et d’un succès de la France dans le combat climatique, exige que soit pris en compte un scénario plus réaliste et dynamique :

  • le lancement dès maintenant de trois paires d’EPR afin que nous disposions de cette énergie décarbonée dès la prochaine décennie et reconstituer notre potentiel industriel et humain ;
  • la prolongation à 60 ans du parc nucléaire actuel et, de facto, l’abandon de l’obligation faite par la loi de réduire la contribution du nucléaire à 50 % de la production en 2035 ;
  • une relance de la recherche sur le nucléaire du futur pour la France et à l’exportation (en particulier sur les petits réacteurs et une filière rapide s’appuyant sur notre considérable stock d’uranium appauvri.

Je compte donc sur vous pour répondre à cette consultation dont la date limite est le 5 mars.

Bernard Accoyer
Président de PNC France

 

Les dossiers relatifs à cette consultation peuvent être consultés sur : https://www.rte-france.com/analyses-tendances-et-prospectives/etude-pour-un-systeme-electrique-forte-part-denergies-renouvelables-en-france-lhorizon-2050#

Pour déposer une contribution :
–        par courriel : rte-concerte-bp@rte-france.com
–         sur le lien internet direct (l’ouverture d’un compte peut être demandée) : https://www.concerte.fr

 

ILLUSTRATION : Nicolas WAECKEL

 

ANALYSE PAR  PNC-France DE L’ÉTUDE RTE/AIE

RTE présente dans cette consultation une étude, réalisée conjointement avec l’AIE, visant à un mix électrique neutre en carbone en 2050. Cette étude présente huit scénarios très contrastés, suivant le cadrage de la SNBC et de la PPE. Selon RTE tous ces scénarios convergent vers une atteinte théorique de la neutralité carbone, pour autant que plusieurs conditions soient remplies, mais leurs performances économiques et leurs acceptabilités sociales ne seront présentées qu’à l’automne 2021. Dans sa consultation RTE propose de répondre à une longue liste de questions, souvent très techniques. Elles ont été examinées en détail par Georges SAPY qui souligne clairement les obstacles qui se dressent devant un mix électrique tout renouvelable.

Sur le fond, PNC-France note qu’il ne s’agit que d’une prospective reposant sur de multiples hypothèses, qui restent à confirmer, et qu’elle présente des difficultés très impressionnantes. Quatre d’entre elle ont été relevées par le Président de RTE lors de la conférence de presse de présentation de ce rapport d’étape, et présentées comme complexes et devant être levées simultanément (ce que confirme l’analyse de Georges SAPY). À ces difficultés, qui concernent le seul secteur électrique, et qu’un examen d’une période froide sans vent début 2021 a clairement relevées (étude de Jean-Pierre PERVÈS), il faut ajouter celles qui résultent du cadrage de la SNBC que le retour d’expérience des 5 années passées montre très optimiste : par exemple, quelles seront réellement les performances carbone des transports du futur comme des bioénergies, les résultats des mesures d’efficacité énergétique dans le bâtiment, tant neuf qu’existant, et comment envisager une civilisation hydrogène avec ses risques intrinsèques. PNC-France relève que, faisant fi de ces multiples obstacles, la communication du ministère autour de ce rapport d’étape a eu pour objectif de laisser croire aux français qu’un objectif de mix électrique 100 % renouvelable était désormais acquis, ce qui est irresponsable.

…..

Lire le texte complet de la contribution de PNC-France (avec les références et les liens vers les analyses et études citées ci-dessus) :

Contribution de PNC-France à la consultation RTE sur les scénarios 2050